Contacter le site du Syndicat Intercommunal du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux (SIBSOMV) Favoris du site du Syndicat Intercommunal du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux (SIBSOMV) A-   A   A+  

Le réseau hydrographique du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux est constitué par une zone amont montagneuse (Mont Ventoux et Dentelles de Montmirail) et par une zone aval de plaine avec de très faibles pentes.

Dès le XIIème siècle, les sociétés monastiques du Comtat Venaissin tentèrent de contrôler, par des endiguements, les divagations des rivières descendant des reliefs, créant ainsi un réseau de cours d’eau « perchés » au-dessus de la plaine.

L'ensemble des discours sur l'eau et les rivières montre que sur le bassin versant Sud-Ouest du Mont Ventoux, les hommes ont su construire une vie sociale autour de l'eau, une culture de l'eau. Cette culture de l'eau est fondée sur la gestion de l'eau dans sa complexité. C'est précisément la reconnaissance et la gestion communautaire de la complexité de l'eau qui a permis aux hommes de poursuivre le développement de ce territoire, tout en respectant les particularismes et singularités locaux.

Or, de 1950 à nos jours, ce territoire a connu de profondes évolutions :

- la déprise agricole a conduit à la disparition de nombreuses exploitations favorisant d'une part, le changement de destination des terres (aménagement et urbanisation) et d'autre part, l'augmentation de la taille des exploitations restantes et la modification de leurs pratiques agricoles (mécanisation, irrigation sous pression, changements de types de cultures, ...),

- le développement de l'urbanisation dans les plaines, à proximité des hameaux et villages existant, et l'arrivée concomitante de populations "rapportées" ont favorisé la perte de connaissance de l'eau et l'abandon progressif de l'usage individuel et collectif des rivières.

Du point de vue de la gestion de l'eau, le résultat de cette évolution rapide s'est traduit par une perte du savoir gérer la complexité du réseau d'une part, et de l'approche communautaire de la gestion de l'eau d'autre part. La gestion simplifiée de l'eau (ou l'absence de gestion) qui en a résulté, a progressivement conduit à la disqualification, notamment physique, du réseau hydrographique.
En 1970, le Syndicat Intercommunal du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux fut créé dans le but d’assurer la sécurité des personnes grâce au maintien du libre écoulement de l’eau desdits cours d’eau.

C’est suite au traumatisme lié à la crue de septembre 1992 que la perte de connaissance du réseau a été subitement remise à l’ordre du jour en marquant les esprits par ses pertes tant humaines que matérielles.

Aujourd’hui, le syndicat regroupe 17 communes : Aubignan, Beaumes de Venise, Bédarrides (par le biais de la CCSC), Bédoin, Caromb, Carpentras, Crillon le Brave, Lafare, Loriol du Comtat, Mazan, Modène, Monteux (par le biais de la CCSC), Mormoiron, Saint Pierre de Vassols, Sarrians, Vacqueyras, Villes sur Auzon, et assure une gestion globale de l’ensemble du bassin versant, conformément à la Loi sur l’Eau du 3 janvier 1992.

Cette gestion quotidienne, assurée par une participation financière annuelle de la part des communes membres du syndicat, vise principalement l’aménagement et l’entretien régulier des cours d’eau dans le but de garantir la sécurité des personnes ainsi que le maintien, pour les générations futures, de la qualité de la ressource en eau et de son milieu physique.

Réalisé par : Logo de Synapse Entreprises

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus