Contacter le site du Syndicat Intercommunal du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux (SIBSOMV) Favoris du site du Syndicat Intercommunal du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux (SIBSOMV) A-   A   A+  

 

Les travaux d'aménagement des berges de l'Auzon dans la traversée du parc communal de Carpentras ont débuté le 13 janvier 2014. Ce chantier d'envergure assez remarquable en termes de linéaires d'aménagement, de techniques mises en oeuvre et d'enveloppe budgétaire, s'est achevé le 28 mars 2014.

 

Une pêche de sauvegarde

 

La Fédération de Pêche du Vaucluse et l'Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique locale ont prêté mains fortes à l'EPAGE SOMV sur ce dossier, en réalisant gracieusement une pêche de sauvetage juste avant les travaux.

 

Cette opération consiste à extraire les poissons piégés dans la zone en travaux. S'ils n'avaient pas été déplacés, les poissons étaient voués à une mort certaine par asphyxie. Ils ont été transportés plus en amont.

 

Cette opération a demandé des moyens importants et a mobilisé des salariés et des bénévoles pour capturer (temporairement) 120 kg de poissons : blageons, barbeaux fluviatiles, chevesnes, goujons, spirlins principalement et quelques anguilles et truites fario sauvages.

 

Déroulement de l'opération

 

Après des débuts chaotiques liés aux intempéries chroniques de la mi-janvier à début mars, les travaux ont été plus souvent interrompus qu'effectifs.

DSCF9260

Malgré tout, le réaménagement des berges de l'Auzon en génie végétal prend forme et intègre les élèments patrimoniaux présents sur site comme la mise au jour des anciens lavoirs des tanneries en rive droite.

A l'issue de ces travaux, 700 mètres linéaires de berges seront réaménagées selon trois techniques végétales différentes : plages d'hélophytes, fascines d'hélophytes et fascines de saules et 6 caches à poissons seront intégrées à l'ensemble.

Le projet a pour triple objectif de :

  • Renforcer durablement la stabilités des berges publiques et mettre en sécurité ses usagers,
  • Revitaliser le site par une restauration écologique à partir de techniques végétales et donc améliorer la qualité paysagère et environnementale pour ses usagers,
  • Recréer des aires de repos, d'alimentation et de reproduction pour les espèces piscicoles au travers des caches.

 

Travaux en images

 

 Les plages d'hélophytes

 

Le ruissellement, le courant ou le batillage (lié à la surverse du Canal de Carpentras) destabilisent les particules du sol. Ils créent une érosion superficielle qui gènère alors des dégâts importants difficiles à corriger. La plage d'hélophytes permet de dissiper l'énergie de l'eau, de protéger le support et de renforcer l'enracinement des végétaux qui participent à moyen terme à la stabilité des talus et des berges.

 

    Plage d'hélophytesDSCF9091DSCF9110DSCF9115

La berge a été aménagée en pente très douce de manière à créer une plage. L'aménagement se matérialise par la mise en oeuvre d'un géotextile coco pailleté afin d'assurer la résistance du pied de berge et éviter le départ des particules fines. Ce coco pailleté est recouvert d'un treillis coco. L'ensemble est constitué par des lés dont le recouvrement s'effectue en tuile : le lé supérieur est plaqué sur le lé inférieur et les extrémités des bandes de géotextile se chevauchent dans le sens du courant. Le tout est maintenu au sol par une rangée d'échalas ("sardines" en bois).

 

Les fascines d'hélophytes

 

La fascine d'hélophytes est une protection de pied de berge par la mise en place d'un boudin en fibre coco végétalisé entre deux rangées de pieux battus mécaniquement. Cette protection de pied de berge constitue par son effet mécanique une protection stable. Les boudins sont plantés d'espèces typiques des zones aquatiques et des roselières avec un système racinaire très abondant.

 

   DSCF9195DSCF9187DSCF9203DSCF9211

La berge a été requalifiée en pente douce (3/1 à 5/1) en arrière de la protection. Les irrégularités de la berge ont été conservées voire accentuées de façon à recréer une physionomie de cours d'eau naturel (méandres). Les boudins coco ont été enlacés par une double rangée parallèle de pieux et attachés à ces derniers par un cordage en coco.

A la base des boudins coco des branches anti-affouillement inertes (c'est à dire non capables de rejeter) ont été ancrées dans les matériaux du pied de berge. Ici, des sarments de vigne font office de branches anti-sapement.

Enfin, comme pour les plages d'hélophytes, la berge est protégée par un treillis coco. Les conduites ou ouvrages busés existants qui trouvent leur exutoire en berge, ont été intégrés aux aménagements mis en oeuvre. Leur intégration a été soignée de façon à éviter tout impact négatif et notamment un tourbillon hydraulique.

 

Les fascines de saules

  

La fascine de saules est une protection de pied de berge par la mise en place de branches vivantes de saules (fascines) entre deux rangées de pieux battus mécaniquement. Cette protection de pied de berge constitue par son effet mécanique une protection stable dès sa mise en place, avant même la reprise des végétaux.

 

DSCF9309DSCF9310DSCF9333 

La berge a été retalutée en pente plus douce (3/1) en arrière de la protection de pied. Des fagots de branches de saules vivantes ont été ancrés dans la terre entre la double rangée parallèle de pieux et maintenus à ceux-ci à l'aide d'une corde en coco. Le talus est quant à lui protégé par un treillis coco plaqué au sol par des échalas en acacias.

 

Les caches à poissons

 

Les caches à poissons sont un des éléments déterminants vis à vis de l'abondance de poissons dans une rivière. Les caches naturelles sont souvent colmatées lors de certaines activités humaines telles que les extractions de granulats, les recalibrages ou encore lors de la réalisation d'ouvrages de protection des berges. Ces activités conduisent à la diminution voire l'effacement total de caches à poissons, ce qui entraine a fortiori une diminution de la capacité d'accueil du milieu et donc une diminution d'abondance piscicole. Avec la création artificielle de six caches à poissons sur ce secteur de l'Auzon, nous souhaitons pouvoir déterminer leur efficacité à moyen terme et leur effet sur la population de poissons présents. Un inventaire piscicole sera reconduit à N+1 et N+3 après l'achèvement des travaux afin de connaître l'évolution des poissons (diversité des espèces et effectif).

 

DSCF9290DSCF9317DSCF9319DSCF9365

Les caches à poissons sont intégrées dans la confection des fascines de saules.

 

Les anciens lavoirs des tanneries

 

Les vestiges des anciens lavoirs des tanneries ont été remis en état notamment le mur d'enceinte du troisième bassin dont seules les pierres subsistaient. Le temps ayant rongé les scellements. Cette reconstruction a été réalisée à partir des éléments récupérés sur site. Cet excellent travail dont le rendu est remarquable a été réalisé par une équipe en réinsertion par le travail, guidée par l'Université Populaire Ventoux (UP Ventoux).

 

DSCF9346DSCF9498DSCF9526

 

La réception des travaux

 

La réception des travaux a eu lieu le mercredi 11 juin 2014 en présence de la nouvelle équipe électorale réunie pour l'occasion aux bords des berges de l'Auzon. Le Président de l'EPAGE SOMV et ses Vice-Présidents ont pu apprécier le travail remarquable réalisé en seulement 8 semaines par le groupement d'entreprises spécialisé en génie végétal.

 

IMG 2612IMG 2607DSCF0578

 

Financement de l'opération

 

Pour mener à bien cette opération, l'EPAGE SOMV (Maître d'Ouvrage et Maître d'Oeuvre) a mandaté par marché public les entreprises EURL FRENE (Beaumes de Venise) et SASU GECO Ingenierie (Laudun l'Ardoise) pour un montant de 125 623,50 € H.T financé par l'EPAGE SOMV (20 %), le Conseil Général de Vaucluse (20 %), le Conseil Régional Paca (30%) et l'Agence de l'Eau RM&C (30%).

Réalisé par : Logo de Synapse Entreprises

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus