Contacter le site du Syndicat Intercommunal du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux (SIBSOMV) Favoris du site du Syndicat Intercommunal du Bassin Sud-Ouest du Mont Ventoux (SIBSOMV) A-   A   A+  

 

Confines mare pedago3

 

La zone humide des Confines, également appelée "site Ruggiéri", s'inscrit dans le champ d'inondation de la Grande Levade, rivière au lit perché dont l'endiguement date de l'époque médiéval. Essentiellement à dominante prairiale, les 37,5 ha du site sont remarquables pour le Vaucluse. En effet, malgré les traces encore bien présentes d'une activité industrielle récente, ils offres une mosaïque d'habitats originale.

 

Historique des Confines

Le patrimoine naturel des Confines

La gestion des Confines

Venir découvrir les Confines

 

Historique des Confines

Jusqu'au début des années 1980, le site appartenait à une famille d'agriculteurs, qui pratiquait sur les prairies une activité traditionnelle de fauche et de pâturage extensif ovin et bovin. Afin d'améliorer la production fourragère, les prairies étaient inondées gravitairement par un réseau de fossés alimentés par des prises d'eau disposées sur la Grande Levade.

En 1984, la propriété a été rachetée par les établissements Ruggiéri (poudres et artifices) et ainsi convertie en site industriel. En raison des importantes inondations de 1992, 1993 et 1994, l'entreprise s'est délocalisée, laissant derrière elle une friche industrielle. Bien que cette activité industrielle ait fortement perturbé le site, les richesses naturelles des Confines n'ont pas complètement disparu pour autant.

En 1998, la commune de Monteux, consciente de cette richesse, a acheté l'intégralité du site, dans l'objectif de le conserver mais également de le valoriser auprès du grand public.

En 2006, les 37,5 ha du site ont été reconnus d'intérêt communautaire au sens de la Directive Habitats - Faune - Flore et inscrits au site Natura 2000 "Les Sorgues et l'Auzon". En 2011, le site a également intégré le réseau des Espaces Naturels Sensibles du Département de Vaucluse.

En 2012, la commune de Monteux s'est associé au Conservatoire d'Espaces Naturels de Provence-Alpes-Côte d'Azur (CEN PACA) afin de mettre en place une gestion conservatoire sur le site. Le CEN PACA a ainsi élaboré le 1er plan de gestion du site pour la période 2014-2018.

Enfin, plus récemment, en 2013 et 2014, le site a fait l'objet d'importants travaux de restauration et d'aménagament. Ces travaux ont consisté en une remise en service du système traditionnel d'irrigation des prairies, fortement perturbé par l'installation de l'industriel, ainsi qu'en un équipement du site pour l'accueil du public.

 

Le patrimoine naturel des Confines

L'inventaire des habitats réalisé par le Conservatoire Botanique National Méditerranéen dans le cadre de l'élaboration du Document d'Objectifs Natura 2000 a mis en évidence la présence sur le site des Confines de quatre habitats d'intérêt communautaire, dont un prioritaire :

  • Les prairies humides méditerranéennes à grandes herbes
  • Les prés salés méditerranéens
  • Les forêts de peupliers riveraines et méditerranéennes
  • Le gazon méditerranéen amphibie halo-nitrophile

Ce dernier présente de plus l'originalité de s'exprimer à plus de 100 km de son aire de répartition habituelle, ce qui renforce sa valeur patrimoniale.

Si ce sont les habitats qui ont valu la reconnaissance du site au titre de Natura 2000, la faune n'est pas pour autont sans intérêt. Bien au contraire, les inventaires ornithologiques réalisés depuis le début des années 1990 ont permis de recenser 143 espèces dont 70 nicheuses, ou ayant niché aux Confines.

Parmis les odonates, 33 espèces sont connues, dont une espèce patrimoniale : l'Agrion de Mercure, espèce protégée au plan européen.

A noter également la présence sur le site de la Diane, un papillon ayant fortement regressé dans les plaines méditerranéennes, du fait de l'urbanisation et de l'assèchement des zones humides, et qui est aujourd'hui protégé au plan européen, ou encore de la Decticelle des ruisseaux, orthoptère endémique de la région méditerranéenne.

 

La gestion des Confines

Le plan de gestion fixe comme objectif de :

  • Restaurer durablement la friche industrielle en habitats prairiaux humides traditionnels du secteur :
    • Gérer les habitats (appliquer un calendrier des baignages gravitaires ainsi qu'un plan pastoral extensif, faucarder l'étang...)
    • Effectuer un suivi des paramètres physiques (suivi de la qualité de l'eau, des niveaux de surface et de nappe et de la pédogénèse)
    • Restaurer la fonctionnalité hydraulique de la zone humide (restituer au site son caractère naturel de champ d'expansion de crue notamment)
  • Conserver et renforcer la biodiversité actuelle
    • Assurer un suivi scientifique de la biodiversité du site (suivi des espèces)
    • Maintenir la mosaïque d'habitat (maintenir et entretenir les haies, favoriser la ripisylve de la Grande Levade)
    • Gérer les espèces envahissantes
    • Assurer une veille sur les espèces invasives
    • Conserver les échanges avec le plan d'eau à l'Ouest
  • Accueillir le public et l'éduquer à l'environnement
    • Ouvrir le site au public (mettre en place un règlement, entretenir les infrastructures...)
    • Proposer des visites guidées
    • Valoriser le site et communiquer

 

Venir découvrir les Confines

L'accès au site des Confines se fait par la RD 31 entre Monteux et Sarrians. Depuis Monteux et direction Sarrians, avant de traverser la Grande Levade, prendre à gauche direction "Quartier des Confines". Puis prendre à droite à l'intersection avec le totem. Stationner au bord de la route devant le portail d'accès au site.

Une boucle piétonne de 1 km permet de découvrir mares, roselières et prairies humides. 3 observatoires facilitent l'observation de la faune.

 

Confines observatoire ouest recadr 3

 

Réalisé par : Logo de Synapse Entreprises

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus